Le Thil

 

Accueil
GENEALOGIE
Doudeauville
Etrépagny
Saint Martin au Bosc
Nojeon-le-Sec
Parents nourriciers
Passe-Port Intérieur
Cahiers de doléances
Querelles voisinage
Notes des curés
Photos de Classes
Courriel

 

1791 - Relevé du registre paroissial du Thil en Vexin par le prêtre curé Herpin     

"Transcription authentique  AD 2701_8MI4159N0276"

1.…constitution française porte par sa première assemblée nationale
2.a été présentée à Louis seize roy des français, il a signé
3.cette constitution, vers le 22 du même mois de septembre à Paris
4.du vingt au vingt et un juin 1791, Louis seize, la reine, ses enfants
5.et monsieur frère du roy, ont fuit de Paris, ils ont été reconnus
6.à varrennes petit bourg vers les frontières, ils ont été ramenés à Paris
7.au milieu d'une foule innombrable de peuple, monsieur ayant pris
8.un autre chemin a pénétré ? chez l'étranger, quantité de noblesse française
9.a émigré ne voulant pas (l'égalité ??)
10.le premier octobre 1791, la seconde assemblée nationale s'est assemblée
11.le second octobre l'assemblée a déclaré quelle se constituait
12.assemblée nationale législative
13.La nuit du premier novembre 1791 l'église à été volée : les brigands
14.ont cassé une des portes du chœur, ont volé le ciboire, le soleil en or
15.garni de pierres valant au moins 150 L(ivres) une custode d'argent un
16.reliquaire d'argent ayant couté 103 L et donné par Charles Lefebvre
17.avec la relique de la robe de la Ste vierge, ayant pénétré dans la sacristie
18.ils ont brisé le coffre fort ont enlevé 1200 L en argent et deux calices.
19.plusieurs églises des environs ont été volées successivement.
20.suivant le décret d'assemblée nationale constituante en 1791 tous les
21.évêques, curés prêtres fonctionnaires (et ?) publics furent sommés de
22.prêter serment de veille sur les peuples qui leurs étaient confiés
23.d'être fidèles à la constitution décrétée par l'assemblée nationale et
24.sanctionnée par le roy : comme par la nouvelle division du royaume
25.en départements, en districts et cantons; quantité d'évêques ... (se ?) trouvaient
26.supprimes puisqu'il ne devait plus y avoir que 83 évêques, les
27.évêques dont les sièges étaient conservés ne voulurent point prêter
28.le serment, un nombre infini de curés refusèrent également de prêter
29.ce serment. par d'autres décrets ils furent déclarés incapables de rester
30.a leur poste ils furent remplacés ainsi que les curés, il ni eut que
31.trois des anciens évêques qui ne refusèrent point le serment, et ce
32.furent ces trois évêques qui sacrèrent ceux qui devaient remplacer
33.ceux qui avaient refusé le serment, il est impossible d'imaginer tous les
34.complots, tous les projets que ces prêtres refusant le serment formèrent
35.contre la patrie, ils détournaient le peuple de la religion leur faisant
36.envisager les nouveaux évêques et curés qui les remplaçaient comme des
37.mutins ?, comme des scélérats qui n'administraient aucun sacrement, disant
38.que ce qu'ils faisaient était nul, c'étaient principalement les femmes
39.qu'ils (taschaient ?) ------ de tromper, les empêchant d'aller à la messe
40.--------- que la postérité jugera si c'est l'interest ...

Copyright © 2009 Généalogie Doudeauville

[Accueil]

Copyright © 2009 Généalogie Doudeauville