Accueil
GENEALOGIE
Doudeauville
Etrépagny
Saint Martin au Bosc
Nojeon-le-Sec
Parents nourriciers
Passe-Port Intérieur
Cahiers de doléances
Querelles voisinage
Notes des curés
Photos de Classes
Courriel

 
Doudeauville
 
21 février 1880
Acquisition d’une Horloge Publique
 

L’An mil huit cent quatre-vingt ; le samedi 21 février à cinq heures du soir, le Conseil municipal de la commune de Doudeauville s'est réuni au lieu ordinaire de ses séances, en session ordinaire de février, sous la présidence et sur la convocation écrite de monsieur Quillet, Maire,
Etaient présents MM. Quillet, Doré, Toutain, Fleury, Canthelou, Grandin et Benoist.
M. Doré à été élu secrétaire.
 
La séance ouverte, M. le maire expose à l’assemblée,
Que sur l'ensemble des ressources affectées aux réparations de l'église une somme de 946 f 05 est depuis quelque temps sans emploi,
Qu'il n'est actuellement rien dû sur l'église et qu'elle n'aura besoin de longtemps de réparations.
M. le Maire propose à l'assemblée de vouloir affecter ladite somme inscrite au budget additionnel dans la section des crédits réservés, à l'acquisition d'une horloge qui sera placée dans le clocher de l'église.
L'assemblée après examen de la question, et mûre délibération reconnaît l'exactitude de l'exposé de M. le Maire et décide qu'il sera fait dans le plus bref délai acquisition d'une horloge publique qui sera installée dans le clocher de l'église.
Décide en outre la somme de 946 Frs 05 sera affectée au payement du premier acompte qui sera versé au fournisseur de l'horloge au moment de son installation.
Que le surplus du montant de l'acquisition de l'horloge qui devra être payé à une époque à déterminer entre le Maire et le vendeur sera prélevé soit sur les ressources ordinaires de la commune, soit sur le reliquat de l'imposition extraordinaire pour l'acquisition et l'appropriation de la maison d'école, soit même sur le montant de l'obligation communale que la commune pourrait rembourser dans le courant de l'année de ce payement .
L'assemblée après étude des divers devis et projets présentés par M. le Maire, l'autorise à traiter avec M. Vérité, horloger mécanicien à Beauvais pour l'acquisition dont il s'agit.
Et s'en rapportant complètement à son expérience et à son dévouement bien connu aux intérêts de la commune, lui donne pleins pouvoirs pour conclure cette affaire.
Ainsi délibéré le jour, mois et an susdits.
Signé : Quillet - Benoist - Belhoste - Cresson - Doré - Toutain - Asseline - Cornu - Grandin - Canthelou - Quevallier - Fleury

*****

13 mai 1883

Payement de l’Horloge publique

Le dimanche 13 mai 1883 à 10 heures du matin, le Conseil municipal de Doudeauville s'est réuni au lieu habituel de ses séances ordinaires de mai, sous la présidence de M. Quillet.
Étaient présents, MM. Quillet - Benoist - Toutain - Fleury - Delaplanche - Quevallier - Caron - Cresson - Canthelou.
Monsieur Doré a été élu secrétaire.
 
Le Maire expose au conseil qu'il reste dû une somme de Cinq cent francs à M. Arniable, directeur de la maison Vérité, fabricant d'horlogerie à Beauvais, pour la fourniture d'une horloge publique en 1880, et invite l'assemblée à étudier les moyens de libérer cette créance qui grève la commune d'un intérêt annuel de 25 francs.
L'Assemblée après délibération décide de payer entièrement l'horloge publique le 1er juillet prochain et de prendre la somme de 500 francs sur le crédit de 797 francs, inscrit au chapitre 2, article 80 du budget de 1883, sous le titre d'Emploi de l'imposition extraordinaire autorisée le 12 janvier 1875 pour Ecole et Eglise.
Cette somme de 500 francs destinée à rembourser une obligation communale peut être prélevée sans nuire aux intérêts de la commune, attendu qu'elle est en avance sur ses remboursements.
Signatures :Quillet - Toutain - Doré - Caron - Canthelou - Cresson - Quevallier - Fleury - Benoist- - Delaplanche

*****

Copyright © 2009 Généalogie Doudeauville