St Martin de Baudemont

 

Accueil
GENEALOGIE
Doudeauville
Etrépagny
Saint Martin
Nojeon-le-Sec
Parents nourriciers
Passe-Port Intérieur
Cahiers de doléances
Querelles de voisinage
Notes des curés
Photos de Classes
Courriel

Cahier de doléances Tiers Etat du bailliage de Gisors

(secondaire de Rouen) pour les Etats Généraux de 1789

 

Une transcription la plus fidèle possible aux originaux. De légers arrangements, sans plus.

Source : http://archives.eure.fr/search?preset=117&view=list

Transcription : http://historien.geographe.free.fr/cahiers.htm

Supplique des habitants de Beaudemont au Roi leur souverain pour les états Generaux.

 Les habitans de la paroisse de Beaudemont, bailliage de Gisors, convaincus de la volonté constante et sincère que Sa Majesté, par amour pour ses sujets, a d'établir un nouvel ordre de choses utiles à tous et un chacun, et de réformer les abus qui existent depuis si longtems, osent adresser à Sa Majesté leurs très humbles demandes, dans l'espoir certain que la bonté du Roi y aura égard ; mais, avant d'exposer leurs demandes, qu'il leur soit permis de tracer succintement le tableau de leur situation.

 La paroisse de Baudemont est sans contredit la plus malheureuse du bailliage de Gisors ; elle est composée de 22 familles dont 7, sans être aisées, sont à l'abri de la nécessité ; le reste a besoin de secours, les unes de continuels, les autres additionnels. Le terrain est d'une stérilité inconcevable ; la plus forte moisson est de 2500 gerbes de mauvais bled et seigle, dont le produit suffit à peine pour nourir le tiers des habitans dont le nombre est de 90, y compris les enfans. Point de fonds destiné au soulagement de l'indigence ; point de ressource dans les cohabitans ny dans le curé qui est réduit au plus mince nécessaire, et qui, cependant, par ses économies, trouve le raoïcn d'aider de tems en tems les plus nécessiteux. Déclarent les-dits habitans qu'ils cultivent environ huit arpens de vignes qui produisent, année commune, vingt muids de vin, foible dédommagement des dépenses et du tems qu'on emploie à les cultiver.

 Cet exposé n'est point fait à dessein de se dispenser des charges que les besoins de l'État exigent présentement ; l'amour pour le roi et la patrie s'y oppose. Guidés par ce sentiment si doux, les habitans de Beaudemont sont prêts à tout sacrifier pour prouver à leur souve­rain qu'ils aiment, et si digne d'être aimé, que leur dévouement est sans borne, et qu'ils porteront, avec les autres sujets, toutes les taxes qu'il plaira à Sa Majesté de prescrire pour le bien de l'État. Ils espèrent aussi que le Roi qui a à cœur le bien-être de ses sujets, voudra bien ordonner dans l'assemblée des États généraux, qu'il n'y aura :

 1. Qu'un impôt qui se percevra sur les biens ecclésiastiques, nobles et roturiers.

2. . Que s'il est besoin de quelqu'autre imposition, les ecclésiastiques et les nobles la paieront comme le tiers état, à proportion de leur fortune et de leurs biens, et cet impôt tiendra lieu des droits d'aides et gabelles qu'il convient suprimer.

 3. Qu'on prendra un sixième des revenus de chaque abbaîe et prieuré pour augmenter les cures trop modiques et pour le soula­gement des pauvres de chaque paroisse indigente.

 4. que les procédures soient moins longues du moins dispendieuses qu’on feffende absolument les suites qui ruinent les parties.

5° qu’on detruise les lapins et les pigeons qui desolent ordinairement les campagnes.

6°. qu'on suprime tous les droits onéreux de servitude et les privi­lèges qui ne servent qu'à augmenter le nombre des malheureux.

 7° que les Etats generaux secondant les vües bienfaisantes de Sa Majesté, n’aient d’autre fin que la satisfaction entiere de notre souverain, la prosperité de l’état et le bonheur des français ;

 Telles sont les tres respectueues et tres humbles prieres que prennent la liberté d’adresser à leur Bon Roi ses sujets fideles et soumis les habitants de la paroisse de Beaudemont.

 

Copyright © 2009 Généalogie Doudeauville