Bernières

 

Accueil
GENEALOGIE
Doudeauville
Etrépagny
Saint Martin
Nojeon-le-Sec
Parents nourriciers
Passe-Port Intérieur
Cahiers de doléances
Querelles de voisinage
Notes des curés
Photos de Classes
Courriel

Cahier de doléances Tiers Etat du bailliage des Andelys

(secondaire de Rouen) pour les Etats Généraux de 1789

 

 

Une transcription la plus fidèle possible aux originaux. De légers arrangements, sans plus

 

Source : http://archives.eure.fr/search?preset=117&view=list

 

Transcription : http://historien.geographe.free.fr/cahiers.htm

Cahier de doléances, plaintes et remontrances faittes, dressées et présentant à l’assemblée du bailliage d’Andely qui s’y tiendra le six du présent, par les habitans propriétaires de la paroisse de Bernières représentés par leurs députés François et Adrien Chapelain élus par eux le 29 de mars dernier dans une assemblée tenue à cet effet ; rédigé aux articles suivants, scavoir et demandent avec insistance

1. La supression des fermes générales; en conséquence la cessation de cette multitude d'employés aux aides, gabelles et tabac ;

2. La diminution du prix du sel ; et même la supression des gabelles

3. Diminution du prix actuel du bled ;

4. Décision prompte des procès, soit en retranchant des honoraires aux officiers de justice, et beaucoup de significations faites de partie à partie qui multiplient les frais à l'infini, ou par d'autres voyes ;

5. La destruction du gibier comme lapins et pigeons; aussi point de colombier à accorder aux seigneurs, et deffence de port d'armes aux vassaux ;

6. La destruction des mechaniques pour le coton, qui retire le pain à des milliers de pauvres ;

7. La diminution des droits de halles et marchés où on expose les marchandises à vendre les jours de foire et marchés ;

A la place des corvées pour l'entretien des grandes routes, on demande et on se soumet à entretenir le chemin du halage pour garantir, si faire se peut, le dommage que souffrent les terres de par le débordement fréquent de la rivière et par les chevaux des mariniers qui ne ménagent rien pour leur commodité ;

Le cahier des plaintes en l’autre part fait et arrêtée par les propriétaires de Bernières y ayant été tous apellés au son de la cloche en conséquence assemblés au lieu ordinaire et convenu et marqués ;

le trois avril mil sept cent quatre vingt neuf, que nous avons signé les mêmes jours et an.

Copyright © 2009 Généalogie Doudeauville