Le Thil-en-Vexin

 

Accueil
GENEALOGIE
Doudeauville
Etrépagny
Saint Martin au Bosc
Nojeon-le-Sec
Parents nourriciers
Passe-Port Intérieur
Cahiers de doléances
Querelles de voisinage
Notes des curés
Photos de Classes
Courriel

 

Cahiers de doléances du Tiers Etat du bailliage de Gisors

LE THIL (Eure)

  Source : http://www.histoire.comze.com/cahiers.htm

-------------------------------------------------------------

(Orthographe d’origine respectée dans cette transcription)

A ce qu'il plaise à Sa Majesté étendre sa royalle bienfaisance sur ses fidelles sujets pour l'encouragement de l'exploitation de leurs terres, celuy du commerce et prix des denrées, comme aussy pour l'adoucissement des charges excessives qui leur sont imposées dont le fardeau pèse particulièrement sur les habitants indeffendus de la campagne.

1. Que tous droits d'aides et gabelles soient anéantis.

2. Qu'il n'y ait qu'un seul impôts réel sur la terre et maisons, lequel sera réparty à raison de l'acre, sauf à faire trois classes pour distinguée les bonnes, les médiocre, et les mauvaise. Ce qui touche les masures seront estimés au double, et les bâtiments qui seront édiffiés seront également estimes.

3. Que l'impôts de la capitation et corvées soient égallement fixé suivant l'ordre de l'article cy dessus.

4. Qu'il soit deffendu à tous laboureurs d'occupé plus de deux charue ou plus d'une ferme, sy elle ne peut estre détaillée; n'étant pas naturel que 5 à 6 laboureurs tienne les terres d'une paroisse, pour que les autres habitants soient réduits à estre journaliers hors d'état de faire subsister leur femme et enfants.

(Pas d'article 5).

6. Que suivant la bonne ou mauvaise récolte des grains et fourages le prix du bled soit fixé par chacun an, ainsy que les denrées pour les baistiaux, et que chaque laboureur soit tenu d'aprovisionner les marchées voisins à raison de la quotité qui sera fixée par chaque charrue.

7. Que le prix excesif actuel du bled, qui vaux jusqu'à 42 liv. le sac, jette des malheureux dans la dure nécessité, et les met hors d'état de vivre; suplie très humblement Sa Majesté d'y avoir égard.

8. Qu'il n'en sera faitte aucune exportation sans avoir été publiée préalablement afin que le magistrats sindics et tous autres puisse s'y opposer s'ils ont des moyens de nécessité pour le canton..

9. Que l'acte d'union faite avec l'Angleterre soit anéantie en ce qu'il ruine le commerce et prive le pauvre de travailler.

10.  Qu'il soit dans chaque élection fait un cayer pour constater les chemins à réparer, qu'il en soit fait plusieurs adjudications soffe visite, et que les deniers de la dite corvée ne soient point trans­portés dans une autre.

11. Qu'il soit deffendu au laboureurs de refuser du bled au gens de la paroisse, suivant le prix du marché de la plus proche halle de laditte paroisse.

12. Que le prix du bois soit policé comme étant de première néces­sité, vu qu'il importe peu aux capitalistes de s'en rendre adjudicataire à très hauts prix, et le font ensuitte payer fort cher aux peuples, puisque ce qui valait il y a vingt ans une somme de 8 livres vaut a présent 18 livres 15 sols, et le bois de corde qui était vendu 12 livres est maintenant vendu 32 livres, ce qui donne lieu aux délincans de dévaster les nouvelles recrues.

13. Que l'état eclésiastique et la noblesse paye le mesme impots du Tiers état et qui soient compris dans le mesme rôle de la paroisse.

14. Que toutes dîmes soient abolies et qu'il soit accordé de simples pensions aux curés et vicaires à prendre sur les paysans dîmés.



 

 

Copyright © 2009 Généalogie Doudeauville